étirements du samedi matin

Si ce type ressemble à Gustave Flaubert, moi je suis la fée Clochette.

Ces dessins sont des machins fait la goutte au nez et le café qui fume à côté, pour s’échauffer la main un peu avant de passer à des choses (plus ou moins) sérieuses.

Le fait de dessiner en roue libre (avec le nez pris, le café mais aussi la radio et parfois les chats qui s’invitent sur le bureau), sans trop réfléchir, est un plaisir absolument unique (avec des résultats inégaux mais à l’occasion amusants)

Publicités

2 réflexions sur “étirements du samedi matin

  1. les yeux, c’est pas ça du tout… du tout, du tout… Ni le front d’ailleurs (il avait un gros front bombé Gustave)… Tu vois bien Marianne que je ne suis pas la Fée Clochette… A la limite la Fée Grosse Cloche… Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s