guilledou

Dans les comptines ou les livres pour enfants, il est souvent question d’amoureux qui dansent le guilledou dans la campagne. Bon. La campagne, j’y habite, et je n’ai encore vu personne fôllatrer sur des airs de fifres (par contre, j’ai souvent croisé des véhicules customisés avec de la techno à fond (à ma connaissance le fifre n’est pas dans la liste des instruments que la techno privilégie).

Quand j’étais au collège, j’étais très très mauvais en math. Les leçons n’y changeaient rien, mon niveau était catastrophique. Le prof avait dit à ma mère « Il faut se faire une raison, c’est pas son truc ». Je pense que l’on peut dire aujourd’hui la même chose sur mes capacités à scanner mes dessins au crayon (et accessoirement sur mes talents de photographe d’ailleurs.)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s