l’esprit, le corps

coursewIl est bon à l’occasion de rappeler son corps à la raison et d’aller faire fonctionner cette mécanique si précieuse. En bref, parfois il faut bouger son cul. C’est souvent un peu contraignant mais au bout d’un moment l’esprit se libère et on pense à des tas de trucs : des bouts d’histoire, des idées de dessin, on passe du coq à l’âne, c’est assez étonnant.Et justement hier pendant que je courais, je me disais : « c’est étonnant comme je me fais chier. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s