désirs

désir« La vie est un concerto Gisèle. Laissez moi être le la de notre partition amoureuse dont vous serez la croche »

Pourquoi Gisèle ferme-t-elle les yeux ? Y aura-t-il un maelström de désir ? Roberto parviendra-t-il à ses fins ? Autant de questions auxquelles nous ne répondrons pas parce qu’on a quand même pas que ça à foutre non plus.

Publicités

2 réflexions sur “désirs

  1. Tiens, Gisèle…, dis-moi Jean-Christophe, j’ai l’impression que le consulat d’Edmonton t’a terriblement marqué, peut-être auras-tu refoulé à l’époque un maelström de désir et voilà qu’il frappe 20 ans après à la porte de ton inconscient. Enfin, j’dis ça, j’dis rien.

  2. Je n’ai rien refoulé du tout, Marianne. Gisèle me hante, son corps me hante, sa voix me hante, ses audaces vestimentaires me hantent. Mon corps est là mais mon esprit et mon Mojo n’ont jamais quitté Edmonton

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s